Militaria

Spécialiste

contact.photoTitle

Fabrice VAN RUTTEN

Spécialiste Arts de l'Antiquité, Militaria, Numismatique et Objets Scientifiques

Votre spécialiste n'est actuellement pas disponible. Merci de renvoyer votre demande!
Merci! Votre message a été envoyé à votre spécialiste.

Highlights

Médaille en or en l'honneur du Major General Alexander Macomb (1782-1841) remise par le Président des Etats-Unis à la demande du Congrès, produite par la United States mint, commémorant son action lors de la bataille de Plattsburgh le 11 septembre 1814. L'avers représente le buste du Major General Alexander Macomb vêtu de son uniforme militaire. Le revers représente une vue de la bataille de Plattsburgh avec les troupes traversant la rivière Saranac au 1er plan, puis les fortifications avec la ville de Plattsburgh en flamme, et enfin sur la gauche la bataille navale en cours, diam: 6,4 cm, 248g

Héros militaire américain, nommé Commandant Général de l'armée des États-Unis, il a été acclamé "The Hero of Plattsburgh" après la victoire renversante de la bataille de Plattsburgh. Né le 3 avril 1782, fils d'un brillant militaire, il commença sa carrière dans les Rangers de New York en 1798. Diplômé de l'Académie militaire en 1802, il fut promu successivement Capitaine, Major, Lieutenant Colonel, Adjudant Général, Brigadier, puis Major Général en 1819, et Commandant Général des armées en 1828. Ces brevets portent les signatures d'illustres Président tels que George Washington, Thomas Jefferson...Grand esprit et fin stratège, Alexander Macomb fut l'auteur en 1840 d'un ouvrage intitulé «The Practice of Court Martial », avant de mourir en 1841.

Lors de la bataille de Plattsburgh, le 11 septembre 1814, grâce à ses compétences de commandant sur le terrain et à l'ingéniosité de sa manoeuvre, le Général Macomb a retardé l'invasion britannique jusqu'à la victoire du lac Champlain. Cette bataille est l'une des plus impressionnantes de l'histoire américaine. En effet, seuls 3400 hommes étaient engagés pour vaincre les forces anglaises adverses, soit plus de 11'000 hommes. Le Général, fin stratège, utilisa la tactique militaire dite des « abatis », faisant abattre des arbres occultant des tranchées pour tenir les Britanniques à distance.

En remerciement pour ses services, le Président, par la résolution du Congrès du 3 novembre 1814, a remis au Major Général Macomb une médaille en or unique commémorant cette bataille. La dite résolution disait ainsi « Resolutions, expressive of the sense of Congress, of the gallantry and good conduct with which the reputation of the arms of the United States has been sustained by the Major Général Macomb. ». La médaille lui a ainsi été remise en 1815 par le Président des Etats-Unis James Madison. 

On joint à la médaille une lettre manuscrite issue du Département de la Guerre datée du 26 mai 1815 et signée par le secrétaire à la Guerre, Alexander J. Dallas (1759-1817). Cette lettre annonce au Général Macomb la résolution du Congrès le concernant et la remise de la médaille en or par le Président des Etats-Unis.

Le Major Général Alexander Macomb reste encore aujourd'hui une figure importante de l'histoire américaine. Une ville a ainsi été baptisée en son nom dès 1830. De nombreuses rues ou monuments attestent de l'importance du Major Général Macomb, notamment sa statue en bronze à Detroit et son monument funéraire au cimetière du Congrès à Washington.

Provenance : descendante directe, Susan Watts Macomb (1849-1928). En effet, la petite-fille du Major Général Macomb, Susan Watts Macomb épousa Frédéric Sears Ier Grand d'Hauteville. La médaille est restée dès lors dans la famille jusqu'à ce jour.


185000
Rare drapeau confédéré double-face de la guerre civile américaine, 1861, prise de guerre du Capitaine de l'armée de l'Union, le Baron Frederic-Sears Grand d'Hauteville (1838-1918), appelé Lone Star, se présente avec un carré bleu contenant une étoile au milieu sur la face et onze étoiles blanches (dix en cercle et une centrale) au revers du drapeau Stars and Bars, ainsi que trois bandes horizontales : deux rouges encadrant une blanche. Ce drapeau fut dessiné par l'artiste germano-américain Nicola Marschall (1829-1917) à Marion en Alabama. Ce drapeau à 1 étoile est celui du 5e régiment du Texas fut  utilisée de juillet à novembre 1861. Les étoiles représentent  les onze états confédérés (Alabama, Arkansas, Floride, Géorgie, Louisiane, Mississippi, les deux Caroline, Tennessee, Texas et Virginie) juste avant l'admission du Kentucky et du Missouri, faisant passer le Stars and Bars à treize étoiles.
En coton, se compose de six pièces de tissus cousues à la main, les onze étoiles sont également toutes cousues à la main, 159 x 98,5 cm

Porte une notice en papier, manuscrite à la plume et cousue directement sur le tissu : Taken by F.S. G d'H (le Baron Frederic-Sears Ier Grand d'Hauteville (1838-1918)) in 1862 () and given by him to E.S.H. (Il s'agit ici très probablement de sa mère Ellen Sears (1820-1862))
To be given to Freddie d'Hauteville (son fils, Frederic Sears II Grand d'Hauteville (1873-1944)) when he is fifteen

Remarques : en raison de sa ressemblance flagrante avec le drapeau de l'union du nord (Stars and Stripes), ce design fut abandonnée en 1863 au profit de la version figurant une croix bleue étoilée sur fond rouge.
Provenance : propriété du Baron Philippe Grand d'Hauteville, ce drapeau provient directement de la famille par descendance. Conservé aux archives du Château d'Hauteville jusqu'en 1989, il fut transféré cette même année aux Archives du Canton de Vaud, et à partir de 2006 au Musée d'Archéologie et d'Histoire de Lausanne.

Précisions quant à l‘historique de ce drapeau :

Grâce à des recherches effectuée récemment, de nouvelles informations relatives à l’histoire de ce drapeau ont peuvent être mises en évidence.

 Ce drapeau aurait été donné par Isabella Marie Boyd (1844-1900), communément appelée Belle Boyd, espionne confédérée, à Frédéric Sears Ier Grand d’Hauteville.

 Une trace écrite de ce legs apparaît dans la référence suivante :

 Blue-Eyed Child of Fortune : The Civil War Letters of Colonel Robert Gould Shaw, ed. Russell Duncan, University of Georgia Press, 1999, p. 221

 Extrait d’une lettre de Shaw à sa mère datée du 28 juillet 1862 :Perhaps you have seen some accounts of a young lady at Front Royal (Virginia), named Belle Boyd. There was quite a long and ridiculous letter about her copied into the "Evening Post" the other day. I have seen her several times, but never had any conversation with her.  Other men who have talked with her, tell me she never asked for any information about our army, or gave them the slightest reason to suppose her a spy; and they were probably as capable of judging as the correspondent who wrote about her. She gave Fred D.hauteville a very pretty Secession flag, which she said she carried when she went out to meet Jackson's troops coming into Front Royal.

Robert Shaw et Frederic Sears Grand d’Hauteville se connaissaient avant la guerre. Leurs famille étaient parentes et ils ont notamment fait leurs études ensembles à Harvard.

 Le colonel Robert Gould Shaw était le célèbre commandant du premier régiment noir de l’armée de l’Union dont l’histoire fut portée à l’écran en 1989 dans le film « Glory ».

 Les deux faces différentes du drapeau (le recto avec 1 étoile, le verso avec 11 étoiles) nous permettent de le dater assez précisément. En effet, le recto, avec une seule étoile, est le drapeau du 5ème régiment infanterie du Texas qui fut constitué en octobre 1861. Ce drapeau fut donc seulement utilisé entre octobre 1861 et novembre 1861, date à laquelle la confédération et donc son drapeau, passèrent de 11 à 13 états.

45000